2 Grands jardins

“Palette impressionniste végétale”


Brief.

Création d’un jardin saisonnier en lieu et place d’une forêt de conifères en fin de vie.


Lieu.

Uccle.


L’envie.

Un espace gigantesque. Des arbres en mauvaise santé. Une demeure majestueuse totalement rénovée… il n’en fallait pas plus pour dynamiser ma créativité. Très vite, la première envie qui vient à l’esprit est de repenser les accès à la maison. Celle-ci trônant en oblique sur le terrain m’oriente à privilégier la courbe. L’escalier se déploie en courbe exprimant ainsi fluidité, dimension organique et élégance. Il permet de rejoindre la maison et d’apprécier la vue de la façade la plus intéressante. La montée des marches est sublimée par l’éclairage guidant le visiteur jusqu’à l’entrée. L’accès au garage et le parking invités seront même pensés pour pouvoir accueillir le camion des chevaux de la propriétaire.

Quant aux plantations du jardin, je pense à la couleur. Et plus précisément à une palette de tons qui se succèdent au fil des saisons. Tel un peintre impressionniste venant déposer ses touches chromatiques sur sa toile dans laquelle le véritable sujet est le temps qui passe. Un large massif de plantations prend vie sur plus de 200 m2. Celui-ci est isolé par une forêt de bambou qui, dans un même temps, s’impose à la vue plutôt que l’avenue.

Les propriétaires, originaires de Paris, ont retrouvé le même esprit qu’à Neuilly : le privilège d’être à la campagne et à la ville.


Crédits.

Photo : Vincent Gillier